Menu Principal Mystères de l'Égypte

Menu Civilisation égyptienne
Menu Religion

MCC PCD 2001-284-001
Rê, le dieu solaire

Le dieu solaire était considéré comme le principe créateur central et originel. Le lever et le coucher quotidien du soleil apportaient la preuve tangible du pouvoir que possédait le soleil de tomber dans le ciel occidental et de renaître chaque matin dans le ciel oriental.

C'est Rê qui donna aux Égyptiens le concept de Maât — le principe de la vérité (le droit) et de la justice équitable. Ce concept fondamental devint la pierre angulaire de la civilisation égyptienne. Le voyage cosmique du soleil, symbolisé par le scarabée (bousier qui pousse le disque solaire à travers le ciel), se poursuivrait aussi longtemps qu'on continuerait à vénérer le dieu solaire et Maât. Lorsqu'apparurent les autres dieux, la prééminence de Rê fut étendue à d'autres formes du dieu solaire — Chou, puis Geb et finalement Osiris.

Sur la terre, les rois de l'Ancien Empire étaient considérés comme l'incarnation mortelle du dieu solaire. Autrement dit, le roi était un dieu sur la terre, et par ses actes, accomplis dans le respect de la justice, il empêchait le monde de tomber dans le chaos.

MCC PCD 2001-310-044 Le dieu solaire est également connu sous le nom de Rê-Horakhty («Horus de l'horizon») et d'Atoum (le «Tout»), la substance d'où est tirée toute la création. Rê-Horakhty est un dieu au corps humain et à la tête de faucon portant une couronne en forme de disque solaire entouré d'un cobra, ou encore une couronne faite de cornes de bélier et ornée de plumes d'autruche. Atoum est représenté comme Roi d'Égypte et Seigneur de l'univers et porte la double couronne d'Égypte. Toutes ces formes du dieu solaire sont des symboles de la promesse de la résurrection, une réponse au problème de la mortalité humaine.

Le culte du soleil a été perpétué par les rois égyptiens pendant des siècles. Ils construisirent des pyramides (symbolisant l'échelle qui monte jusqu'au soleil, ou encore les rayons obliques de celui-ci) et plus tard des temples dédiés aux dieux solaires. Lorsqu'un roi mourait, ses actes étaient jugés dans l'au-delà par Osiris, une des formes du dieu solaire qui gouvernait le monde inférieur. Si ses actes étaient considérés comme justes, le roi était transformé en une forme du dieu solaire.



Cliquez sur la section désirée
menu principal |  civilisation |  religion |  dieux et déesses