L'introduction

Les fouilles archéologiques

La société et la culture tsimshianes

Les villages tsimshians

Du fond des âges :
La préhistoire des Tsimshians

Havre de Prince Rupert Vue du havre de Prince Rupert.
 

Cette exposition virtuelle présente les résultats du Projet sur la préhistoire de la côte nord, effectué par le Musée pour mettre au jour l'information archéologique et pour la relier aux recherches faites par Harlan Smith, Marius Barbeau et William Beynon. L'exposition comprend la reconstitution d'un site de fouilles archéologiques près de Prince Rupert et d'une forêt où l'on peut voir des pétroglyphes. Une autre section présente des artefacts des peuples tsimshians de la côte septentrionale de la Colombie-Britannique.

Harlan I. Smith entreprit les premiers sondages dans la région de Prince Rupert en 1910. Plus tard, en 1915, Marius Barbeau commença un projet de recherche ethnologique, étudiant l'histoire et les mythes des familles tsimshianes, en compagnie de William Beynon, un érudit autochtone. Beynon continua ses recherches jusqu'en 1957, et Barbeau jusqu'à sa mort en 1967.

Poteau de maison - 70369 Le personnage représenté sur ce poteau de maison s'appelle « Être-entier ». Il tient un gourdin sous son menton et est coiffé de la grande poutre ronde qui soutenait autrefois la toiture de la maison.
 

Entre 1966 et 1973, plusieurs des 100 sites qui se trouvent dans la région immédiate du havre de Prince Rupert ont été fouillés sous la direction de M. George MacDonald.

La reconstitution des fouilles au Musée canadien des civilisations à Hull (Québec) avait comme principal objectif la présentation de certaines des méthodes et tactiques employées par les archéologues.

Pour reconstituer une évocation détaillée d'une culture préhistorique, l'archéologue doit pouvoir interpréter ce qu'il découvre au cours de fouilles. Cette démarche d'interprétation n'est pas exclusivement fondée sur les vestiges mis au jour. Autrement dit, l'archéologue reconstitue les cultures anciennes en interprétant les vestiges dégagés en fonction des connaissances accumulées au sujet de peuples vivants.

L'histoire orale des Autochtones, des artefacts, des photographies d'époque et les fouilles archéologiques sont combinés pour raconter l'histoire des Tsimshians, qui ont occupé la côte nord du Pacifique au Canada pendant plus de 5 000 ans.


Haut

Crédits